couple-amour-dependance affective

Savoir si nous sommes amoureux ou victimes de la dépendance affective est souvent difficile. En effet, dans la dépendance, nous avons besoin de l’autre pour nous épanouir. Nous ne sommes même pas capables d’agir sans son amoureux, ce qui n’est pas le cas pour le vrai amour. À noter que la dépendance amoureuse peut concerner aussi bien la population féminine que masculine, même si elle est plus fréquente chez les femmes.

Reconnaître l’amour, le vrai

Vous venez de rencontrer quelqu’un et décidez de sortir avec lui ? Après avoir passé des bons moments ensemble, il doit vous quitter pendant quelques jours pour une mission ou un séminaire ? Vous pouvez profiter de son absence pour faire les points sur vos sentiments et savoir si c’est de l’amour ou de la dépendance affective. Les symptômes sont presque semblables. Toutefois, si vous êtes amoureuse, vous devez vous sentir heureuse. L’amour que votre partenaire ressent doit vous combler de bonheur.

Amoureuse et prendre soin de soi

Si vous êtes amoureuse, c’est tout à fait normal si vous avez quelquefois peur de perdre votre compagnon. Vous vous sentirez même malheureuse lors de son départ. Sans doute, à la place de la douleur liée à son absence, vous vous préparez à l’accueillir avec joie. Vous prendrez bien soin de vous pour lui offrir plein de surprises à son arrivée, ce qui est un comportement rare chez une personne souffrant de la dépendance affective.

L’amour c’est aussi vouloir partager de bons moments avec l’autre, sans omettre son propre bien-être et son bonheur.

amour

La clé d’une relation d’interdépendance

L’amour se traduit par une relation d’interdépendance. Votre partenaire a besoin de vous, tout comme vous aimez rester avec lui. Vous aimez, bien sûr, participer à des activités ensemble. En amour, aucun de vous ne se sentira étouffé face à la relation. Vous organiserez ensemble vos petites sorties, promenades, dîner en amoureux, randonnées… Vous discutez sur les activités que vous allez faire et finirez par trouver un terrain d’entente. Mais en cas de dépendance affective, l’un de vous ressent de la souffrance liée au fait de devoir accepter les décisions de l’autre, par peur de le perdre.

Les vraies caractéristiques de l’amour

L’amour est basé sur le respect de l’autre et l’entraide mutuelle. Sa réussite repose sur la simplicité et le naturel. Vous pouvez aussi chercher à combler le bonheur chez votre partenaire, sans négliger le vôtre. Chacun soutient l’autre lors des difficultés tout en l’encourageant. Une personne amoureuse reste aussi à l’écoute de son partenaire avec empathie.

L’amour est également un sentiment durable. Chaque partenaire trouve des moyens et solutions pour nourrir la relation et en prendre soin. L’amour est, par ailleurs, fondé sur la compréhension de soi tout en réglant la dose de son égocentrisme.

Se considérer soi-même et prendre soin de son partenaire

L’amour avec un grand A est né à partir du moment où vous pensez à vous-même tout en pensant au bonheur de votre bien-aimé. C’est un sentiment naturel et qui ne se contrôle pas ! Le but est de partager et donner, sans chercher à obtenir. Le vrai amour ne laisse aucune place à l’indigence.

Si vous ressentez réellement de l’amour pour quelqu’un, vous préférez ses qualités, sans vous intéresser à l’argent, au look ou au pouvoir. Pour ressentir l’amour, vous devez vous baser sur les qualités profondes, dont celles liées au cœur et à l’âme.

Pour reconnaître la dépendance affective, vous devez commencer par la distinguer du vrai amour.

Quand l’amour cède sa place à la dépendance affective

En relation toxique qui est fondée sur la dépendance affective, vous avez souvent tendance à idéaliser la personne avec qui vous sortez. Vous ne voulez pas voir la réalité en face et vous cherchez à trouver chez votre partenaire les qualités de vos rêves. En d’autres termes, vous ne l’acceptez pas tel qui l’est.

Reconnaître la dépendance affective : les signes

Si vous êtes victime d’une relation toxique, vous n’arriverez pas à prendre une décision sans l’avis de votre partenaire. Vous ne pourrez pas non plus vous charger des responsabilités surtout dans certains domaines clés de votre vie, comme l’organisation domestique, la santé et les revenus. Souffrant de cette dépendance, vous pensez que votre réussite dépend de votre partenaire.

Une personne souffrant de ce sentiment toxique a également peur d’être rejeté et évite toutes formes de disputes ou de conflits. Elle ne peut pas mener à bien seul un projet. Si vous vous sentez obligé de répondre aux attentes de votre partenaire, sachez que vous souffrez peut-être de ce type de dépendance.

L’angoisse d’être loin de son partenaire

Si vous considérez votre partenaire comme maître de votre bonheur ainsi que de votre sécurité, vous n’êtes pas à l’abri de la dépendance affective. Une personne qui tombe dans ce sentiment jugé négatif ne peut pas vivre sans l’autre. Elle se sent toujours hantée par l’angoisse de perdre son partenaire. Elle aura tendance à paniquer si l’être aimé ne l’appelle pas au moment prévu.

Dans certains cas, votre partenaire peut ne pas accepter certains projets que vous souhaitez entreprendre. Vous êtes dépendante sur le plan affectif, si vous vous sentez incapable d’aborder les raisons qui vous poussent à les mener. Vous ne faites parfois qu’accepter ces décisions.

Une personne jalouse et trop possessive se cède à la dépendance affective. Il se peut que vous vouliez que personne ne s’approche de votre partenaire. Par ailleurs, chercher à contrôler les comportements de son compagnon envers soi est un signe d’une relation toxique.

Si vous commencez à constater que vous ne ressentez plus de l’amour, mais de la dépendance affective, sachez que vous pouvez recourir à des solutions efficaces. Les professionnels, comme les naturopathe, sophrologue et psychologue vous aideront à définir l’amour avec un grand A et trouver les solutions pour y parvenir.

Des pistes pour fuir la dépendance affective

Il se peut que vous vouliez essayer de vous contrôler pour sortir de la dépendance affective. Pour ce faire, vous pouvez vous donner un temps de réflexion. Il vous est aussi conseillé de profiter des journées totalement personnelles pendant lesquelles vous faites tout ce que vous aimez.

Mais si vous tombez dans la dépendance affective, il vous sera difficile de vous en sortir, sans l’aide d’un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Choisir son stage de développement personnel

Les vacances sont les périodes idéales pour suivre un stage de développement personnel. Le…