Comment gagner en bien-être via la méditation ?

Dans la catégorie Bien-être, je demande la méditation ! Pratique millénaire longtemps cantonnée aux espaces religieux quels qu’ils soient, voire un temps associée à ces Occidentaux un peu « illuminés » en quête de spiritualité orientale, elle est aujourd’hui entrée dans nos vies et se popularise de jour en jour. Que votre motivation soit d’ordre religieux, spirituel, ou plus simplement pragmatique (recherche de relaxation), la méditation est désormais l’un des meilleurs outils de bien-être à votre disposition, et de nombreuses études scientifiques menées depuis quelques décennies n’ont cessé d’en démontrer les bienfaits. Alors prenez quelques minutes – oui, juste quelques minutes, le temps que je vous expose les techniques les plus courantes et les bienfaits associés.

Les 4 types principaux de méditation

La méditation en pleine conscience, ou MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)

Développée par Jon Kabat-Zinn dans les années 70, cette « présence attentive », ou « attention juste » est issue d’un enseignement bouddhiste. Il s’agit de diriger son attention d’une certaine manière, c’est-à-dire : délibérément, au moment voulu, sans jugement de valeur. En portant notre attention sur l’instant présent et les sensations éprouvées, notre respiration, une douleur, ou encore un bruit, un souvenir qui émerge…, notre esprit parvient peu à peu à canaliser notre flot de pensées en accueillant celles-ci sans les juger. Pour en savoir plus, et aussi connaître l’agenda des formations et l’annuaire des praticiens, je vous invite à consulter le site officiel francophone.

La méditation transcendantale, ou MT (marque déposée)

Introduite en Occident par Maharishi Mahesh Yogi dans les années 50, portée par les Beatles, les Doors ou encore David Lynch de nos jours, il s’agit d’une pratique spirituelle indienne qui ne demande toutefois aucune adhésion à quoi que ce soit de type religieux ou philosophique. Cette « auto-transcendance automatique » s’appuie sur l’utilisation de mantras (sons ou mots répétés) et permet, au fil de votre expérience, d’atteindre un état de profonde relaxation. Bien qu’elle paraisse simple de prime abord, cette technique demande beaucoup de pratique avant d’être parfaitement maîtrisée. Il est recommandé de suivre la formation en 7 étapes, aussi je vous invite à visiter le site officiel.

La méditation Zen

Le zen, qui est la branche japonaise du bouddhisme mahāyāna, vient d’un mot qui signifie « recueillement parfait ». La position assise de méditation est appelée zazen. Le but est d’être dans l’ici et maintenant, sans crainte ni espoir particuliers. La posture est primordiale et nécessite un peu d’entraînement, la respiration est lente et puissante avec une inspiration naturellement courte et une expiration plus longue et profonde. La concentration sur ces deux éléments (posture et respiration) permet alors de transformer les pensées en nuages qui passent et disparaissent dans le ciel. Le but est de parvenir à voir clairement la réalité de notre vie en harmonie avec l’univers. Cette immédiateté peut rebuter certains et je vous invite à explorer par exemple ce site.

La méditation Vipassana, « voir les choses telles qu’elles sont réellement »

Technique indienne plusieurs fois millénaire, Vipassana permet de se transformer par l‘observation de soi. Non-sectaire, son apprentissage puis sa pratique demandent une discipline rigoureuse, basée sur le silence et la respiration afin d’éliminer les impuretés mentales et atteindre le bonheur suprême. En France, l’association Vipassana, via son site Dhamma Mahi, organise des cours de 10 jours plusieurs fois par an. Ces cours sont gratuits, mais vous pouvez faire un don, et sont tellement prisés qu’il faut vous attendre à un délai de 6 mois pour pouvoir être inscrits. Lisez bien le code de discipline avant de vous engager.

Quelle que soit la technique choisie, il est vrai qu’il vous faudra consacrer un peu de temps au début, lors de votre apprentissage, mais vous découvrirez vite que vous pouvez pratiquer, ou en tout cas vous mettre en « pause » dans le rythme effréné de notre société actuelle, même en faisant la vaisselle ou en attendant le bus. Si vous êtes décidés à retrouver un peu de paix, vous saurez trouver le temps pour vous initier. Pour vous décider, vous pouvez aussi répondre à ce test rapide proposé par le site Apprendre à Méditer, afin de déterminer laquelle de ces 4 techniques vous conviendrait le mieux.

Quelle que soit la pratique choisie, vous en tirerez assez rapidement un bénéfice.

Le pouvoir de la méditation sur le corps

Les bienfaits de la méditation

Effets psychologiques et spirituels, relation à nous-mêmes et aux autres.

La méditation vise à nous libérer du flot incessant de nos pensées ; il ne se passe pas une seconde parfois sans qu’une pensée nous traverse, ou tout du moins une image, une évocation, une sensation, une émotion, que notre cerveau enregistre, analyse, souvent de manière inconsciente. Une odeur va déclencher un souvenir qui soudain nous rappelle qu’on voulait faire telle chose aujourd’hui, ce qui peut provoquer un sentiment de frustration, de perte de contrôle sur le temps, tandis qu’une publicité à la télé ravive une idée que vous aimeriez explorer ou un sujet d’agacement.

La méditation va d’abord et avant tout vous sortir de ce flot en développant votre attention et votre concentration, ce qui va rapidement vous amener à vous sentir plus facilement concentré lors de la réalisation de tâches, mais aussi plus disponible aux autres, facilitant ainsi la communication.

Se découvrir soi-même, comprendre nos mécanismes internes, nos blocages, nos croyances, nos véritables besoins, nos valeurs, permet de mieux accepter qui nous sommes, agir plus librement et en accord avec notre personnalité profonde – un premier pas vers la sagesse, l’harmonie, une paix intérieure.

Effets physiologiques : notre santé

Au-delà de ces bienfaits psychologiques et spirituels, dont on peut aussi mesurer l’impact sur notre entourage, il s’avère que la méditation agit sur notre santé. Quand on sait que le stress contribue à l’émergence de problèmes cardiaques ou à l’adoption de conduites alimentaires néfastes par exemple, parvenir à s’apaiser chaque jour ne peut avoir qu’un effet positif ! De nombreuses études l’ont démontré et la méditation est devenue un outil à part entière dans certains champs de la médecine et des psychothérapies.

Ainsi, le service de diabétologie-nutrition du CHU de Montpellier fait appel au programme MB-Eating (issu de la méditation MBSR) depuis 2010 et obtient de très bons résultats, sans plus faire appel à aucun régime. Dans une étude sur les effets de la méditation sur l’amygdale (zone du cerveau qui devient de plus en plus dense à mesure que notre anxiété augmente), des IRM ont montré que celle-ci redevenait moins dense chez les individus pratiquants. Le Docteur Kober puis le Docteur Joshua Grant ont démontré que la méditation permet de mieux gérer la douleur. Le Docteur Lazar, lui, a découvert que les personnes méditant longtemps présentent moins de signes de déclin des fonctions cognitives lié à l’âge. Protection du cœur, pression artérielle, système immunitaire, accompagnement des jeunes souffrant de troubles de l’attention et/ou d’hyperactivité… le bien-être que vous tirerez de la pratique de la méditation n’est plus à prouver.

Alors prenez donc quelques minutes encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Votre animal parle, comment mieux le comprendre ?

Grâce à la Communication Animale ! Peu de personnes connaissent cette méthode, qui pourtan…